LA SAINE DOCTRINE

Frère Ribaud, envoyé de Jésus-Christ. A tous ceux qui ont l’amour de la vérité pour être sauvés.

 

Chers frères, je désirais vivement vous écrire à ce sujet afin que vous y soyez affermis. Mais avant tout propos, je voudrais par un passage biblique vous faire remarquer l’utilité de ce thème : « Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. » (2 Jean 9). Voyez-vous ? Dieu n’est pas avec celui ou celle qui s’écarte de la saine doctrine. Dieu a abandonné beaucoup de ‘’chrétiens’’ aujourd’hui, mais ces ‘’chrétiens’’ l’ignorent encore.  Comme vous le savez, nous sommes actuellement dans un temps où la saine doctrine est bafouée en accomplissement de la prophétie suivante : « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » (2 Timothée 4:3-4).

La saine doctrine est rejetée de nos jours. L’enseignement qui donne la vie éternelle ne plaît plus aux hommes. C’est pourquoi, dans 90% des églises, ce n’est pas Dieu, mais le diable qui dirige et donne des prophéties et révélations. Ce n’est pas l’Esprit de Dieu, mais l’esprit du python et les démons qui accomplissent des guérisons et miracles. Ne vous troublez pas, car tout cela est prophétisé dans la Bible. Les hommes ont abandonné la saine doctrine. La Parole de Dieu les démange. Ils préfèrent se donner une foule d’enseignants selon leurs propres désirs, comme le déclare 2 Timothée 4 :3-4. On prêche aux hommes ce qu’ils désirent entendre : mariage, enfantement, argent, voyages, etc. Voilà ce qui les préoccupe. Mais ce qu’ils ignorent, c’est qu’en le faisant, ils accomplissent une autre prophétie, la suivante : « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme.  Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; le déluge vint, et les fit tous périr.  Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient ; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr.  Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra. » (Luc 17:26-30).

Alors que Noé se préparait à entrer dans l’arche, les hommes ne pensaient qu’à la satisfaction de leurs convoitises (manger, boire, se marier, construire, etc.). Ils ont péri, et leurs convoitises avec eux. Il a été de même pour Lot et sa génération, et il en sera de même au retour de Jésus-Christ. Alors que les véritables enfants de Dieu chercheront l’enseignement de la saine doctrine pour entrer dans l’arche comme Noé, et sortir du monde comme Lot, les autres ne chercheront qu’à se marier, à avoir plus d’argent, etc. Et ils seront surpris de cette déclaration du Seigneur « je ne vous ai jamais connus ». Ils pleureront amèrement, car comme les païens, ils n’ont recherché que les choses de ce monde (Matthieu 6 :31-32). Ils ont abandonné la foi, c’est-à-dire la saine doctrine. Ils ont été séduits par les ‘’miracles’’ opérés par des esprits de démons. Et tout cela afin que s’accomplissent les prophéties suivantes : « Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, » (1 Timothée 4:1)

« L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. » (2 Thessaloniciens 2:9-12).

Chers frères, recherchez votre affermissement dans la saine doctrine. Car si vous maîtrisez la doctrine de notre Seigneur Jésus-Christ, vous ne serez plus de mèche avec les séducteurs. Voici en effet ce que déclarent les Ecritures : « jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, » (Éphésiens 4:13-14).

« Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : Salut ! car celui qui lui dit : Salut ! Participe à ses mauvaises œuvres. » (2 Jean 10-11).

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende !

Expliquons à présent ce qu’est la saine doctrine.

Selon 1 corinthiens 14 :6 Paul enseignait par révélation, connaissance, prophétie et doctrine. Nous appelons ces 4, les 4 aspects de l’Evangile. Ces 4 sont comme les 4 bras du fleuve de l’Eden (Genèse 2 :10) qui arrosait le Jardin. Nous sommes aujourd’hui les arbres du jardin de Dieu (Matthieu 3 :10). Et nous sommes arrosés par le fleuve de Dieu qui est sa Parole (Deutéronome 32 :2). Et cette Parole se divise en 4 bras selon 1 corinthiens 14 :6 que nous avons évoqué. Ces 4 aspects (révélation, connaissance, prophétie et doctrine) parlent tous d’une même personne : Jésus-Christ. Ces 4 sont comme les 4 livres (Matthieu, Marc, Luc et Jean) qui rendent témoignage de Jésus-Christ. Néanmoins, de ces 4 aspects, la Doctrine constitue la base, le fondement et le socle. C’est la doctrine qui sauve. C’est pourquoi Jean déclare que celui qui ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu (2 Jean 9).

La prophétie ne sauve pas, car les hommes diront « Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? », et Jésus leur répondra « retirez-vous de moi » (Matthieu 7 :21-23). Satan communique aussi des révélations. Nous voyons cela dans le Jardin d’Eden où il révéla à la femme qu’en mangeant de l’arbre interdit, leurs yeux s’ouvriront (Genèse 3 :5-7). Et nous voyons dans Actes 16 :16 une servante qui donnait des révélations par l’esprit du python (Satan). Les démons avaient même la révélation de l’identité de Jésus avant les disciples. Quand Jésus chassait les démons, ceux-ci criaient « Tu es le Fils de Dieu » (Marc 3 :11-12). Mais quand Jésus interrogea les disciples sur ce que la foule pensait de lui, aucun ne le croyait Fils de Dieu. Car ils le prenaient tous pour Elie, Jérémie, Jean Baptiste ou l’un des prophètes. Et même les disciples n’avaient pas la révélation de cette identité de Jésus, Pierre seul plus tard eut la révélation (Matthieu 16 :13-17). Vous voyez que les démons avaient la révélation de l’identité de Jésus avant les disciples. Donc Satan peut prophétiser, prédire et révéler. Il peut également se servir de l’arbre de la connaissance pour vous égarer. Mais Satan ne vous parlera jamais de la saine doctrine. Si vous maîtrisez la saine doctrine, vous saurez déjouer tous les plans de l’ennemi. Si vous l’attendez dans la prophétie et la révélation, c’est un terrain glissant, car il prédit et donne des signes avec exactitude. Il accomplit les guérisons et miracles à la perfection. Mais entrainez-le sur le terrain de la saine doctrine, et vous écraserez sa tête !

Pour ne prendre qu’un exemple parmi tant d’autres. Vous trouverez aujourd’hui des femmes dévouées, qui guérissent les malades, et prophétisent au nom de Jésus. Mais, vous trouverez parmi elles, celles qui dirigent une assemblée locale, et enseignent ‘’l’église’’. Si vous connaissez la saine doctrine, cela vous rendra triste à cause de ce passage : « Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme ; mais elle doit demeurer dans le silence. » (1 Timothée 2:12).

Le plus inquiétant, c’est qu’elles connaissent ces passages bibliques, mais elles préfèrent déformer leur sens pour ne pas s’y soumettre. Elles vont justifier leurs ministères en tordant plusieurs textes parlant des femmes qui n’étaient pourtant pas des enseignantes de l’Evangile (Déborah, Marie de Magdala, etc.). Car elles savent qu’en se repentant, elles perdront toutes les gloires et honneurs qu’elles se sont attirés. Ecoutez donc femmes ! Quand vous mourrez, vos honneurs mourront aussi, et ils ne vous sauveront pas devant le trône du jugement de Dieu. C’est pourquoi, alors qu’il est encore temps, faites comme Moïse qui refusa tous les honneurs de l’Egypte (Hébreux 11 :24-26). Mais quand nous parlons de la sorte, leurs disciples, ivres du venin du mensonge les soutiennent. Tous se fâchent contre nous, alors que nous nous efforçons de les ramener à la doctrine de Christ. En tout cela vous accomplissez la prophétie « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » (2 Timothée 4:3-4).

Que celui qui peut comprendre comprenne !

Qu’est-ce que la saine doctrine ?

Puisque c’est Paul qui nous dit en 2 Timothée 4 :3 que les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, écoutons-le au sujet de ce qu’est la saine doctrine. Car c’est la Bible qui explique la Bible. Nous ouvrons la lettre de Paul à Tite.

Tite 2 :1-10 « Pour toi, dis les choses qui sont conformes à la saine doctrine. ». Avant de lire le reste du chapitre, je voudrais vous faire remarquer que Paul demande à Tite de dire les choses qui sont conformes à la saine doctrine. D’où, nous nous posons la question suivante : quelles sont ces choses qui sont conformes à la saine doctrine ? La réponse est claire, c’est ce qu’il va détailler dans la suite du passage. Alors lisons la suite pour connaître ces choses conformes à la saine doctrine. Tite 2 :1-10 « Pour toi, dis les choses qui sont conformes à la saine doctrine. Dis que les vieillards doivent être sobres, honnêtes, modérés, sains dans la foi, dans la charité, dans la patience. Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l’extérieur qui convient à la sainteté, n’être ni médisantes, ni adonnées au vin ; qu’elles doivent donner de bonnes instructions, dans le but d’apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants, à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée. Exhorte de même les jeunes gens à être modérés, te montrant toi-même à tous égards un modèle de bonnes œuvres, et donnant un enseignement pur, digne, une parole saine, irréprochable, afin que l’adversaire soit confus, n’ayant aucun mal à dire de nous. Exhorte les serviteurs à être soumis à leurs maîtres, à leur plaire en toutes choses, à n’être point contredisants, à ne rien dérober, mais à montrer toujours une parfaite fidélité, afin de faire honorer en tout la doctrine de Dieu notre Sauveur. ».

Vous voyez que la saine doctrine parle avant tout de la sanctification. Un enseignant qui vous dit que vous pouvez voler, mentir, livrer votre corps à l’adultère, et être toujours sauvé, fuyez-le ! Car c’est un serviteur du diable. Il n’est pas dans la saine doctrine. Car la saine doctrine c’est la marche dans la sainteté. Et cette sainteté, ce n’est pas seulement dans le cœur, mais aussi dans votre corps. Et c’est ce que dit Paul au verset 3 de ce passage « Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l’extérieur qui convient à la sainteté, ».

Aucun apôtre n’a affirmé que le corps péchera toujours comme il n’est pas sauvé. Mais Paul déclare ceci : « Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! » (1 Thessaloniciens 5 :23).

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » (1 Corinthiens 6:19-20).

« Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. » (Galates 5:24)

Si vous marchez avec des prédicateurs qui tordent le sens de tous ces passages bibliques, pour rejeter le fait de préserver le corps des souillures du monde, relisez ces mêmes versets dans des versions plus simples, telles que la Bible en Français courant ou Parole de vie.

Si vous croyez être dans la saine doctrine, mais que vous refusez d’avoir l’extérieur qui convient à la sainteté, sachez que la prophétie qui dit que les hommes ne supporteront pas la saine doctrine vous concerne principalement. Car la sainteté est quelque chose qui démange Satan et ses fils. Voici ce que déclare l’apôtre Jean : « Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste. Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable. Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère. » (1 Jean 3:7-10)

Que celui qui a des yeux pour voir voie !

La saine doctrine dégage l’aspect de la sainteté qui constitue même l’essence de la saine doctrine, d’où sa qualification ‘’saine’’. Notez bien qu’il n’est pas seulement dit ‘’doctrine’’, mais ‘’saine doctrine’’. Si vous refusez de prêcher la sainteté, vous n’êtes plus dans la saine doctrine, mais dans la doctrine du péché et de Satan. La sainteté que prône la saine doctrine est en parfait accord avec les commandements de Dieu, c’est-à-dire, la Loi. Or vous remarquerez que les enseignants qui ne prêchent pas la saine doctrine affirment tous « la loi est abolie ». Et ils égarent les âmes mal affermies en tordant le sens de Romains 10 :4, Ephésiens 2 :15, Hébreux 7 :18-19, etc. Tous ces passages sont abusivement utilisés pour affirmer la doctrine de l’Antéchrist « la Loi est abolie ». Nous avons déjà à votre disposition des ouvrages abordant la thématique de la Loi et la Grâce. Vous pourriez les consulter afin d’être affranchis de ces doctrines de démons. L’apôtre Jean nous avertit au sujet des commandements de Dieu en ces termes : « Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l’avons connu. Celui qui dit : Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui. » (1 Jean 2:3-4).

La saine doctrine est en parfait accord avec la Loi, les saints commandements de Dieu. Ces commandements ne peuvent être abolis, car ils sont éternels selon le Psaumes 119 :160.

Afin de vous expliquer que la saine doctrine et la Loi ne font qu’une. Revenons à la source de la saine doctrine, c’est-à-dire à Christ. La saine doctrine qu’on appelle encore la doctrine de Christ a été enseignée par Jésus lui-même. Voici ce que nous lisons dans Matthieu 7 :28 : « Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine ; ».

Dans ce passage Jésus a présenté sa doctrine à la foule qui fut impressionnée par elle. Quelle était cette doctrine dont la foule était remplie d’admiration ? Où se tenait-il lorsqu’il la dispensait ? Matthieu 5 :1-2 « Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne ; et, après qu’il se fut assis, ses disciples s’approchèrent de lui. Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit : ».

Bien-aimé, Jésus se tenait sur la montagne lors de l’exposé de sa doctrine. Pourquoi donc ? Car c’est sur la montagne que l’Eternel descendit pour exposer la Loi (Néhémie 9 :13). Notre Seigneur Jésus-Christ ne voulant s’écarter en rien des paroles de la Loi, se tint sur la montagne pour confirmer l’enseignement de la Loi. C’est pourquoi il déclara ceci sur la montagne : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. » (Matthieu 5:17). Il ajouta au verset 20 « Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. » ((Matthieu 5:20). Il s’agit d’une justice qui consiste à pratiquer les bonnes œuvres (Apocalypse 19 :8). Ce qui est tout à fait en accord avec la Loi. C’est pourquoi la version parole de vie traduit le verset 20 de la façon suivante : « Oui, je vous le dis, obéissez à la loi mieux que les maîtres de la loi et que les Pharisiens. Sinon, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux. ».

Cher frère, sur la montagne, Jésus enseigna sa doctrine qui est en parfait accord avec la Loi et les prophètes. Et aucune de ses paroles n’était en contradiction avec la Loi. Je sais que les ouvriers d’iniquité prennent souvent ce passage pour dire que Jésus contredisait la Loi : « Vous avez appris qu’il a été dit :  Tu ne commettras point d’adultère.  Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. » (Matthieu 5:27-28).

Le fait que Jésus dise « mais moi je vous dis » ne signifie pas qu’il s’oppose à la Loi. Loin de là ! Autrement, quel serait le sens de ce passage ? Quand Jésus dit « mais moi je vous dis », le « mais » ne signifie pas qu’il s’oppose à la Loi, mais plutôt qu’il explique le sens même de ce commandement. Si je vous dis, demain j’irai voir le frère Andres mais à 9h. Comme j’ai employé le ‘’mais’’ dans ma phrase, cela sous-entendrait que je n’irai plus le voir ? Non ! Je confirme au contraire que j’irai le voir ; en disant ‘’mais à 9h’’, j’apporte simplement une précision ou une explication. Il en est de même avec les paroles de notre Seigneur Jésus-Christ. Il rappelle le commandement « tu ne commettras point d’adultère », et il explique son sens dans la suite, afin qu’on comprenne qu’ont viole ce commandement lorsqu’on convoite une femme dans son cœur. Même-si nous n’allons pas avec elle dans la chambre, nous pouvons coucher avec elle dans la chambre de notre cœur. C’est pour cette raison que Jésus qualifiait les pharisiens de « sépulcres blanchis ». Car on ne les voyait pas commettre adultère, mais ils le commettaient dans leurs cœurs. On ne les voyait pas tuer physiquement, mais ils étaient des meurtriers dans leurs cœurs par la colère et la haine (1 Jean 3 :15). Dieu attend de nous, une obéissance sincère à ses commandements et sans hypocrisie. Comme le dit l’apôtre Jean : « Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, » (1 Jean 5:3). Vous ne pouvez prétendre aimer Dieu, et violer ses commandements.

Ainsi mes bien-aimés, la saine doctrine c’est la Loi de Christ. Et cette loi, c’est l’interprétation juste de la Loi de Dieu que quelques-uns appellent la loi de Moïse, et le comprennent comme s’il s’agissait des propres paroles de Moïse. Or, il ne fut qu’un canal comme tous les prophètes. Il s’agit de la Loi de Dieu. Quelqu’un pourrait aussi dire que la Loi est la saine doctrine. En cela, il dit vrai, conformément aux Ecritures.

La saine doctrine traite les questions relatives à la sainteté, la grâce, le pardon, le salut, l’Eglise, les baptême (Hébreux 6 :1-3), la liberté, les 5 ministères, les dons spirituels, le rôle de la femme dans le plan de Dieu, etc. Toutes ces questions constituent le fondement de la foi.

Attachez-vous de tout votre cœur à la saine doctrine, et grandissez dans cette vraie doctrine. Selon 2 Jean 10, Romains 16 :17, et 2 Timothée 3 :5, éloignez-vous de tous ceux qui vous égarent, étant eux-mêmes égarés. Que le Dieu de paix soit avec vous !