L'EGLISE ET LES EGLISES

Frère Ribaud, apôtre de Jésus-Christ. Que la vérité du Seigneur vous affranchisse !

Le Saint-Esprit m’a mis à cœur de vous écrire sur l’Eglise et les églises. Qu’est-ce que l’Eglise, et que sont les églises ? L’Eglise est celle dont Jésus-Christ est le fondateur, mais les églises sont celles dont les hommes sont fondateurs. Il y a dans ce monde l’Eglise du Seigneur, et les églises des hommes. Chers frères, quand un homme est appelé fondateur d’une église, il ne s’agit pas là de l’Eglise de Jésus, mais de l’église de l’homme. Car ainsi a parlé le Seigneur : « Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église » (Matthieu 16 :18). D’après ce passage, Jésus est le seul à bâtir l’Eglise ; car il n’a pas dit à Pierre « nous bâtirons l’Eglise », mais plutôt « je bâtirai … ». La question est celle-ci : Christ a-t-il déjà bâti son Église ou pas encore ?

 

L’Ecriture révèle qu’il l’a déjà bâtie. Il l’a bâtie le jour de la Pentecôte lorsqu’il répandit son Esprit sur les disciples selon Actes 2. C’est ce jour-là qu’il a fondé son Eglise. Et son Eglise se distingue des églises des hommes que nous voyons aujourd’hui. L’Eglise du Seigneur n’est pas une dénomination. C’est-à-dire, qu’elle ne porte pas d’autres noms que l’Eglise, contrairement à ce que nous constatons en notre temps où on parle des églises pentecôtistes, catholiques, la gloire divine, baptiste, etc. Je suppose que ce sont des prénoms et des surnoms qu’ils ont rajoutés. Car tous ces noms supplémentaires ne sont pas justifiés et ne peuvent être justifiés avec la Parole de Dieu. Jamais dans la Bible Pierre s’est déclaré Pentecôtiste, et Jacques Baptiste par exemple. Cela n’a jamais régné parmi les premiers chrétiens que nous lisons dans la Bible. C’est pourquoi nous vous invitons à sortir de ce système anti biblique établi par l’homme en faisant un retour à la Parole.

 

Il n’est mentionné nulle part dans la Bible « église ceci » « église cela », tel que nous le constatons de nos jours. Mais tout ce que nous lisons dans la Bible c’est « Eglise du Seigneur » (Actes 20 :28), « Eglises de Dieu » (1 Corinthiens 11 :16), « Eglises des saints » (1 Corinthiens 14 :34). Je tiens à préciser que « Eglises des saints » n’est pas un groupe de chrétiens qui ont choisi de s’appeler ainsi, comme on le voit dans ce siècle. Mais il s’agit d’un terme désignant tous les chrétiens car en Jésus nous sommes tous saints selon Hébreux 10 :10.

Dans la Bible, l’Eglise ne porte pas ces prénoms et surnoms qu’ont donné les hommes aujourd’hui. Et pour facilement identifier les chrétiens, l’Ecriture révèle qu’ils s’appelaient tous « Eglise », suivi du continent, du pays, de la ville ou du quartier. Ce n’étaient pas des noms supplémentaires mais des précisions géographiques pour savoir de que ville était tel ou tel disciple. C’est ainsi que nous lisons dans la Bible « Eglise de Jérusalem » (Actes 8 :1), « Eglises de Judée » (galates 1 :22), « Eglises d’Asie » (1 Corinthiens 16 :19). Puisque nous devons mettre la Parole de Dieu en pratique (Jacques 1 :22), nous devons alors plutôt dire Eglise de Libreville, Eglise de Paris, Eglise de Kinshasa, Eglise de Douala, Eglise de Londres, Eglise de New-York, etc. Vous avez compris le principe Biblique par rapport au Pays, à la ville et au quartier dans lequel vous vous trouvez. Voilà la vérité. Car c’est ainsi que fonctionne l’Eglise du Seigneur.

Dans Ephésiens 5 :23, nous lisons que Jésus-Christ est le chef de l’Eglise : « car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. ». Mais aujourd’hui, c’est avec tristesse que nous voyons des serviteurs se faire passer pour chefs de l’église. Chez les Catholiques, le pape est officiellement reconnu comme le chef de l’Eglise ; et chez les protestants et les éveillés, on parle de fondateur, de président-fondateur, et de visionnaire d’église. Mes frères, il est temps de sortir de cet égarement ! Car Jésus vient bientôt, et il jugera le monde avec sa Parole. C’est pourquoi craignons le en nous conformant à sa Parole.

Jésus-Christ a versé son sang pour l’Eglise. Elle n’appartient pas à l’homme pour qu’il en soit le chef, mais elle appartient à Jésus seul. Lui seul est le chef, le fondateur, et le Président. Et c’est lui aussi qui est le visionnaire de l’Eglise. Car on entend souvent des personnes qui se font appelées « visionnaire de l’église ». Cela n’est pas conforme. Car l’Eglise est la vision de Jésus. Je ne rejette pas le fait que vous ayez reçu par vision votre appel pour annoncer Jésus, mais comprenez que cela ne fait pas de vous le visionnaire de l’Eglise. Vous avez plutôt été appelé à servir dans la vision de Christ qui est l’Eglise. Et si véritablement c’est le Seigneur qui vous a appelés, vous n’aurez aucun problème à comprendre ce que je suis en train de vous dire. Selon Actes 9 :1-17, Paul aussi dans la Bible avait reçu son appel à l’Evangile par une vision, mais il ne s’est jamais déclaré visionnaire de l’Eglise ni président-fondateur de celle-ci. Or, il nous demande d’être tous ses imitateurs « Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. (Philippiens 3:17). L’avez-vous imité ? C’est pourquoi nous vous annonçant la repentance.

L’Eglise est la vision de Jésus, et il nous a établis serviteurs pour travailler dans sa vision. Notre rôle n’est pas de créer des églises que nous surnommerons par baptiste, pentecôtiste, etc. mais notre rôle est de gagner les âmes pour Christ et de les garder dans la Parole de Dieu. C’est pourquoi Christ a établi les 5 ministères que sont les apôtres, les prophètes, les Evangélistes, les pasteurs et docteurs (Ephésiens 4 :11). Les apôtres combattent les doctrines de démons, et présentent au monde la Doctrine du Seigneur dans son intégralité. Les prophètes font croître spirituellement l’Eglise en apportant la lumière sur les prophéties du Seigneur ; les évangélistes sont des mini-apôtres, et les pasteurs et docteurs gardent les âmes sauvées.

Tous les disciples sont par les 5 ministères organisés en quartier, en ville et en pays. C’est alors qu’on parle de l’Eglise de tel quartier, de telle ville, de tel pays. Et non pas ce qui se fait chez ceux qui se disent catholiques et éveillés. Il est temps que Dieu délivre ses enfants perdus dans les églises des hommes. Ce sont eux aussi qui disent « je vais à l’église ». Ce langage révèle que celui qui s’exprime ainsi ne connait pas l’Eglise du Seigneur. Car on ne va pas à l’Eglise, puisqu’elle n’est pas un bâtiment ni un lieu géographique. L’Eglise n’a pas deux significations comme l’affirment quelques-uns. Mais elle ne signifie qu’une seule chose : les personnes qui ont connu la voie du Seigneur. C’est nous qui sommes l’Eglise, et non un endroit où on va. Car Dieu n’habite pas dans des temples faits de mains d’homme selon Actes 17 :24.

On me dira que Salomon avait construit une maison à Dieu, et que même Jésus allait prêcher au temple. Oui, mais cela a eu lieu avant la mort de Jésus, car en ce temps-là, Dieu n’avait pas encore répandu son Esprit sur nous, donc l’homme n’était pas encore le temple de Dieu. Mais aujourd’hui nous sommes dans la nouvelle alliance qui a commencé après la mort de Jésus. Et dans cette alliance nouvelle, on ne peut pas construire un temple à Dieu, car l’homme est devenu le temple de Dieu selon 1 Corinthiens 3 :16 « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? ».

Et malheur à ceux qui se permettent de construire des temples à Dieu de nos jours, car il est écrit : « Ainsi parle l’Éternel : Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied. Quelle maison pourriez-vous me bâtir, Et quel lieu me donneriez-vous pour demeure ? » (Ésaïe 66 :1).

« Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme ; » (Actes 17:24).

Lisez dans toute la Bible, et vous ne verrez nulle part les apôtres construire un temple de prières. Je sais que quelques-uns prennent souvent Actes 2 :46 pour affirmer que les apôtres avaient des temples où ils adoraient. Cette affirmation est fausse ! D’abord parce que le passage ne parle pas des temples, mais d’un seul temple. Et ce temple n’a jamais été construit par les apôtres, sinon ils seraient en contradiction avec leurs propres enseignements. Il s’agissait du temple de Jérusalem, et ils n’y allaient pas pour adorer, mais plutôt pour attester aux juifs que Jésus qu’ils ont rejeté est le Christ, le Sauveur. Et ce que je vous dis est bien illustré dans Actes 3, quand Pierre et Jean vont au temple. Lisez tout ce chapitre et vous verrez qu’ils ne sont pas allés pour adorer, mais pour demander à leurs frères juifs de se repentir, et de reconnaître Jésus comme le seul Sauveur. Mais où alors s’assemblaient les premiers chrétiens pour adorer ? Ils s’assemblaient quelque fois dans les lieux publique tels que les écoles pour passer le culte (Actes 19 :9). Mais de manière générale, ils s’assemblaient dans les maisons des frères et des sœurs selon Actes 12 :12 ; Actes 20 :20, Romains 16 :5 ; 1 Corinthiens 16 :19 ; Colossiens 4 :15 ; etc.

Mais pourquoi s’assemblaient-ils dans les maisons ? Ceux qui sont toujours accrochés à l’esprit du bâtiment vous diront que les premiers chrétiens s’assemblaient dans les maisons parce qu’ils étaient persécutés, et qu’ils adoraient Dieu en secret. Or cet argument est invalide. S’il s’agissait des habitants de la maison seuls qui adoraient, cet argument pourrait tenir mais quand cela concerne aussi des personnes qui n’habitent pas la maison qui viennent se joindre à ceux de la maison, c’est clair qu’on ne peut parler d’adoration secrète. Car il y a clairement une foule qui se déplace, à moins que l’on me dise qu’ils se rendaient chez leurs frères en ninja. Beaucoup de croyants se rendaient chez leurs frères pour adorer, c’est pourquoi il est dit dans Actes 12 :12  beaucoup de personnes étaient réunies et priaient dans la maison de Marie.

En outre, Paul déclare dans Actes 20 :20 qu’il n’a pas craint de prêcher publiquement et dans les maisons, cela détruit l’argument selon lequel les premiers chrétiens s’assemblaient dans les maisons par crainte de persécutions. Vous pouvez lire aussi Actes 9 :31 qui déclare que les Eglises étaient aussi en paix ; donc ils n’étaient pas éternellement persécutés et partout. Pourtant ils s’assemblaient toujours dans les maisons. Pourquoi donc dans les maisons ?

Selon Ephésiens 2 :19, l’Eglise est une famille, la famille de Dieu. C’est cet aspect familial que beaucoup ne connaissent pas. La construction de grands temples a détruit le caractère familial de l’Eglise. Or, la famille est l’essence de l’Eglise. Mais l’individualisme et l’égoïsme ont triomphé de plusieurs. On va dans un grand temple, je ne connais pas la personne qui s’assied près de moi, je n’ai aucune relation, aucune intimité avec elle ; c’est sans intérêt, c’est chacun pour soi, Dieu pour tous. Seul les membres d’un ministère se connaissent entre eux (prédicateurs, chantres, intercesseur). Quant aux autres, ils ressemblent à des spectateurs qui sont venus assister à un concert ; après leurs offrandes, chacun regagne la direction de sa maison. Frères, dans la vraie Eglise, il n’y a pas d’acteurs et de spectateurs. Car nous sommes tous acteurs. On n’assiste pas à un culte, mais on participe à celui-ci. C’est ce que déclare 1 Pierre 4 :10 et 1 Corinthiens 14 :26.

 

Le temps ne permet pas de parler maintenant du déroulement du culte dans l’Eglise du Seigneur. Comprenez simplement que l’Eglise est une famille et un seul corps (1 Corinthiens 12 :12, 27) dont Christ est la tête selon Colossiens 1 :18. Nous devons donc être parfaitement unis les uns les autres, et porter les fardeaux les uns des autres (Galates 6 :2). C’est pourquoi les premiers chrétiens se réunissaient dans les maisons des frères et des sœurs. Cela solidifie les liens fraternels, et témoigne de l’image que nous sommes, c’est-à-dire une famille. Et à la fin d’un culte nous pouvons prendre un repas fraternel comme on le lit dans Actes 2 :46 : « Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur ».

 

J’ai déjà expliqué plus haut que le temple où étaient assidus les Chrétiens de Jérusalem étaient le temple de Jérusalem, où ils allaient non pour adorer mais pour présenter Christ à leurs frères juifs qui le méconnaissaient, comme on le voit dans Actes 3. Je vous ai cité Actes 2 :46 pour que vous prêtiez attention à ce que dit la deuxième partie de ce passage « ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur ». Nous voyons les chrétiens dans ce passage assemblés dans les maisons et prenant leur nourriture avec joie. C’est ça une famille.

Notez bien qu’il est dit dans les maisons, et non dans la maison. Car le but n’est pas de tous les concentrer dans une seule maison, mais de les organiser dans plusieurs maisons selon le nombre que peut en contenir chaque maison. Et ce ne sont non plus dans toutes les maisons, mais dans celles des personnes capables de recevoir les disciples ; et Dieu suscite toujours de telles personnes au milieu de nous. La plupart sont des prédicateurs. Cela permet aussi de connaître qui est vraiment celui qui nous annonce la Parole du Seigneur. Car beaucoup ont un comportement dehors qui n’est pas toujours leur vraie personnalité. Si vous voulez les connaître véritablement, regardez leurs attitudes quand ils sont dans leurs maison. Bref, je n’ai pas besoin d’aller plus loin, car vous m’avez parfaitement compris. Les Eglises dans les maisons nous font connaître les uns les autres et dans un esprit de véritable communion fraternelle, et connaître les fruits de ceux qui dirigent dans l’Eglise. Car leurs vraies natures se révèlent chez eux, et non pas dehors, où ils vous présentent un visage d’ange. Et cela est aussi valable pour tous les disciples.

J’ai encore beaucoup à vous dire, mais l’essentiel a été exprimé. Si le Seigneur vous interpelle par mes Ecrits, vous pouvez nous contacter afin qu’on vous explique entièrement la Saine Doctrine. Mais de grâce, n’ignorez pas cet enseignement, et ne le volez non plus. Car plusieurs refusent de s’humilier en nous contactant, et préfèrent s’approprier nos enseignements et agir en reproduisant en secret ce que nous enseignons.  De tels hommes resteront toujours dans une vérité partielle, et n’iront pas plus loin, car ils n’ont pas eu l’humilité de se rabaisser et de recevoir les instructions de la part de ceux que le Seigneur a mis sur leurs chemins pour les orienter sur le sentier étroit (Mattieu 7 :13-14).

Soyez tous bénis au nom du Seigneur Jésus !